Imprimer 

Remise à niveau Golf GTI 1800 série spécial Suisse "Sprint"

 

Marque: Volkswagen

Type: Golf GTI 1800 "Sprint"

Année de première mise en circulation: 1983

Année  millésime: 1984

Couleur: Argent Métal

Kilométrage: 178’000 Km

Spécificités : Dernier millésime de production de la série 1. Série spéciale Suisse "Sprint".

De par le présent article, nous allons vous faire partager un petit peu l'histoire de cette Golf GTI 1800 série 1, série spéciale Suisse Sprint, ainsi que sa très sérieuse remise à niveau.

Voici quelques prises de vues de la voiture, juste après l’achat, et juste avant une première réparation des affres du temps et de la circulation.

La baie de pare-brise présentait quelques traces de corrosion superficielle

 

 Voici le seul et unique trou de corrosion, qui encore à ce jour, a dû être bouché sur cette voiture :

Par conséquent, le flan gauche va être entièrement repeint

Après quelques mois d’utilisation sans problèmes, par un froid matin de ce mois de janvier 2001, une seconde d’inattention, et c’est la touchette.

L’Alfa 33 qui était devant, elle, ne s’en remettra jamais. Pour elle, c’est la casse car la petite Golf lui a fait bien du mal.

Sur la Golf, les réparations sont tout de suite sont entreprises afin de faire oublier cet épisode le plus rapidement possible.

Ici, la tôle frontale a déjà été reprise, mais on voit encore bien les traces du choc sur le capot.

Le cahier des charges de la réparation sera simple :

- Aucune pièce de tôlerie ne sera changée, tout sera redressé pour que l'auto garde ses pièces d'origine.

- Afin de préserver au maximum l’anticorrosion d’origine entre l’aile et la coque, l'aile ne sera pas démontée, mais redressée directement sur l’auto.

L’aile est redressée :

 Question redressage, la tôle frontale est aussi finalisée :

Ici, comme à l’origine, la tôle frontale est recouverte, sur sa partie basse, d’apprêt antigravillon très fin :

Derrière l’élargisseur d’aile arrière, une ancienne éraflure non réparée a eu le temps de commencer à rouiller.

Cette partie va aussi être traitée, et par conséquent, le flan droit complet va aussi être repeint :

L’avant de la Golf est à présent en apprêt, la peinture ne va plus tarder à être appliquée.

L’intérieur a aussi été démonté, de la cire pour corps creux est appliquée.

Le remontage est en cours :

 

Petite photo montage qui permets de se rendre compte de la qualité du travail de tôlerie qui a été effectué :

Une fois terminée, la voiture est rangée au chaud dans un garage :

Le moteur :

Le longeron du coté accidenté :

L’intérieur :

 

 

Le coffre arrière :

La roue de secours :

Les longerons arrière droit et gauche :

 

Reprise des travaux, la calandre est démontée pour repeindre le liserai rouge :

Même la plaque code barre constructeur est encore présente :

De même que les autocollants d’origine sous le capot :

Par la même occasion, il possible de se rendre compte de l’excellent travail du tôlier qui l’a redressé.

Idem pour l’aile avant droite :

 

 

 La goulotte de remplissage de carburant est mise neuve en pièce d’origine VW :

La tringlerie de la boite de vitesse va être intégralement révisée, ici le kit VW de révision :

Le monogramme « Volkswagen » est lui aussi mis neuf, mais le hayon restera ainsi :

L’élargisseur d’aile arrière gauche est également à remplacer :

Par contre, sous l’élargisseur, l’aile est comme neuve :

Quelques unes des pièces qui sont mises neuves sur la voiture.

La distribution complète :

Le joint de carter et sa visserie spécifique :

Les amortisseurs avant ainsi que les pallier supérieur d’amortisseurs :

Les caches poussière des amortisseurs avant :

Les pièces qui ont été sablées et thermolaquées :

 Les amortisseurs avant une fois complètement montés :

Dépose du pare-brise pour contrôler la baie de pare-brise :

La distribution, une fois montée, la barrette de fixation de l’alternateur a aussi été traitée :

Le faisceau de charge de l’alternateur est remplacé par un occasion en excellent état.

Les brides plastique sont remontées exactement comme à l’origine :

Et voici le moteur une fois complètement remonté :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La patte de fixation de la batterie a aussi été traitée :

 Vue en gros plan de la traverse inférieure de la tôle frontale :

Et voici la voiture terminée :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un grand merci à Olivier pour ses autocollants qui sont toujours du plus bel effet :

 

 

Le monogramme spécifique :

 

A présent, voici les dernières photos, reçues dernièrement, par l’actuel propriétaire.

Un rabaissement de 4 cm avec l’aide de ressorts Eibach, 4 amortisseurs Bilstein, 4 jantes alu d’époque en 6 x 13, et le résultat, justement par sa simplicité, est fabuleux :