De toutes les Golf GTI première série, il ressort que les modèles les plus recherchés sont les premières (de 1976 à 1978 ), communément appelées « petit pare-chocs ».

Toutefois, il en est une que l'on a tendance à oublier, il s'agit de celle qui est sortie pour le millésime 1984. (08.83 au 29.02.84).

 

Cette dernière, voit son châssis numéroté par un « E », pour plus d'information, se reporter au document : « Le mystère des numéros de châssis ».

En effet, pour mémoire, lors du passage de la Golf 1 à la 2, Volkswagen a choisi de les fabriquer en parallèle. Il y a eu 300 000 numéros de châssis réservés aux autos de première série, par conséquent, la première Golf 2 fabriquée porte le numéro de châssis :

WVW zzz 19 z E w 300 001

Il faut rappeler que la numérotation des voitures première série englobe les Golf, les cabriolets, ainsi que sa petite sœur la Jetta, et ceci toutes versions confondues. En fait, selon les renseignements officiels fournis par Volkswagen, la production des séries 1 Golf, Jetta et Golf cabriolet, n'a pas dépassé les 140 000 exemplaires au 31 décembre 1983. Quant à la Jetta, la production de cette dernière s'est prolongée jusqu'à la fin février 1984, avec le numéro de châssis :

WVW zzz 16 z E w 170 305

En résumé, le nombre précis de GTI 1 châssis E n'est pas précisément connu, mais on peut, grâce à un recoupement avec les moteurs à injection fabriqués cette année là, l'estimer à 10 000 ou 15 000 autos maximums. Pour comparaison, le millésime 1983 a vendu environ 107 000 GTI pour un peu moins de 700 000 châssis construits.

Différentes versions et modèles commercialisés :

En France :

Golf Rabbit GTI
version « dépouillée », moins chère et en théorie disponible sans aucunes options.

En détail :
    Pas d'ordinateur de bord
    Rétroviseurs non réglables de l'intérieur
    Moquette noire à poils ras, texture identique à celle des versions GX et futures Golf GTI 2
    Panneaux de portes sans vide-poches
    Calandre sans longues portées ou antibrouillard
    Monogramme spécifique « Rabbit GTI »
    Sièges plats, tissus GTI, mais forme identique aux modèles de base (non semi-baquets)
    Vitres blanches

Golf GTI plus
il s'agit d'une Golf GTI 1800 standard, équipée de série de quelques options.

En détail :
    Ordinateur de bord
    Vitres tintées vertes
    Volant gainé de cuir
    Calandre avec antibrouillards
    Jantes aluminium spécifiques à ce modèle
    Monogramme spécifique « Golf GTI 1800 »

En Suisse :

Golf GTI Sprint
version « dépouillée » et moins chère, détails identiques à la Rabbit GTI, mais monogramme spécifique « Golf GTI Sprint »

Golf GTI Trophy
version identique à la GTI Plus, mais équipée de série de jantes alu spécifiques et monogramme spécifique « Golf GTI Trophy »

En Allemagne :

Golf GTI Pirelli
version identique à la Golf GTI Trophy, mais avec les pare-chocs et les rétroviseurs peints ton caisse.

En Angleterre :

Golf GTI Campaign
version identique à la Golf GTI Pirelli

Les avantages et les défauts de ce modèle :

A la lumière de ces informations, il semble clair que la châssis E est un véhicule construit en peu d'exemplaires, qu'il reste le modèle le plus abouti de VW puisqu'il s'agit de la dernière Golf 1, et que sa protection anticorrosion est la plus performante des Golf 1.

De plus, la GTI a été dotée, cette année là, d'un fabuleux arbre à came spécifique au millésime, ainsi que d'une boite à vitesses de type 9A (ou plus rarement 4Y). L'ensemble apporte beaucoup plus de couple à bas régime, et donc l'auto, pour l'avoir utilisée, offre beaucoup plus de sensations à la conduite.

En revanche, il est impératif de surveiller de très près la goulotte de remplissage du réservoir. En effet, vers la fin du millésime 83,environ vers le châssis 17 zDw 498 000, et ce jusqu'à la dernière châssis E, VW a probablement dû changer de fabricant, car cette pièce résiste très mal à la corrosion. Des débris d'acier tombent alors dans le réservoir, sont aspirés par la pompe, passent à travers tout le système d'injection et finissent par arriver dans les injecteurs. A ce stade, il faut changer tous les éléments de l'injection sans exception ainsi que le réservoir d'essence pour que la voiture retrouve sa santé et sa fiabilité d'origine.

Petites extrapolations de l'auteur :
Au vu de ce qui précède, la Golf GTI 1, millésime 84, semble avoir un réel potentiel de collection, au même titre qu'une « petit pare-chocs ».
De même, la Golf GTI 2 châssis E (millésime 84), sera sûrement, dans quelques années, presque aussi recherchée que la mythique Golf GTI 1 1976.

Tout ceci sans prendre en compte, bien sûr, les ravages occasionnés par les adeptes du tuning …